Mairie de Landudec 29710 Pays Bigouden Finistère Sud
Mairie de Landudec 29710 Pays Bigouden Finistère Sud
Landudec cité carrefour entre le Pays Glazik et le Cap-Sizun, entre le Pays Bigouden et le Pen Sardinn
Mairie de Landudec Finistère Sud  Bretagne Haut Pays Bigouden
  Découvrir la commune
Présentation de la commune Situation géographique Histoire Patrimoine
 
 

L'EGLISE SAINT TUDEC
1528 - 1540 ---- 1904

L'ancien édifice a été financé par les dons d'Alain de Rosmadec et de son épouse Jeanne Du Chastel. Daté de 1528 et 1540, il comportait des piliers du XIIIe siècle, caractéristiques de l'école de Pont-Croix.

Seul le pignon Ouest de cette première église est conservé lors de sa reconstruction, en 1904, sur les plans du chanoine Abgrall. De style néogothique, elle comprend une nef de six travées avec bas-côtés et chapelles en ailes au droit de la sixième et un chœur peu profond à chevet plat.

Les voussures du porche sont simplement moulurées, sans décoration de feuilles d'acanthe ; le gable coupe les piédroits au-dessus de l'accolade comme dans toute l'école quimpéroise. Deux personnages décharnés servent d'abouts à ce galbe et tiennent les banderoles : la femme, à gauche, sauve sa pudeur par la banderole, l'homme, à droite, n'a que ses mains. Détresse après la perte du paradis ou satyre villageoise, l'œuvre est signée Y. PERON .

L'entrée du porche est néo-flamboyante avec une statue de Sainte Anne, patronne de la paroisse. Le clocher, après avoir été atteint par la foudre, a été refait avec les mêmes pierres. On y monte par la tourelle.

 

Le mobilier


Vue d'intérieur
après la restauration.

Le grand autel, en arrière, est du début de XXème siècle. Au-dessus de la table, deux panneaux sculptés représentent à gauche le sacrifice d'Abraham, à droite sa rencontre avec Melchisédech.

Au-dessous de l'autel, la Sainte Cène est encadrée par Moïse, avec les tables de la loi et, probablement, Elie qui lui est associé dans l'évangile. La polychromie est due à un réfugié belge;



 

Grand autel,
en arrière.

  • A gauche de l'autel, le retable est bien chargé mais date pourtant de 1701. Il représente, en ronde bosse, le thème de la confrérie du Rosaire : au centre, la Vierge présente son enfant nu à Sainte Catherine de Sienne, dans une attitude qui rappelle les noces mystiques du Corrège. Saint Dominique est tenu à l'écart de cette atmosphère. Le vitrail voisin reprend le même thème, en y ajoutant deux papes.

    Dans l'ordre supérieur, le Christ et l'Esprit-Saint, sous forme d'une colombe, et sur le côté Saint Sébastien en martyr, mais bien musclé. Il a les liens aux pieds et les trois flèches symboliques.
    Saint Roch présente une plaie à faire pitié avec pour seul remède le léchage de son chien.

  • Chaire à prêcher du XVIIIe siècle.

  • A droite du Chœur : un retable très travaillé, mais aéré est du XXe siècle, sauf les colonnes baroques. C'est le retable de Sainte Anne, de forte poitrine, dont la Vierge en fillette est curieusement habillée. Saint Joseph et Saint Joachim sont en plâtre. Ce dernier porte les deux colombes qu'on offrait au temple pour racheter le fils premier-né. Il n'y était nullement tenu pour une fille.

  • Tout près, dans la nef nord, une Piéta, en bois, qui daterait du XVIIIe siècle, diffère des autres par sa taille et par l'allongement du corps du Christ qu'elle ne porte qu'en partie sur ses genoux, comme celle de Villeneuve-les-Avignon. C'est un travail de professionnel : la Vierge a le visage allongé, de longs doigts. Le Christ a une anatomie étudiée. La cape de deuil, le linge du Christ et ses longs cheveux forment des plis recherchés. Ce pourrait être une œuvre du XVIIIème siècle.

  • Autres statues anciennes en bois polychrome :
  > Saint Tudec, en prêtre, est le patron de la paroisse concurremment avec Sainte Anne.
 
> Une Vierge à l'enfant, au grand visage allongé, est vêtue d'une robe moulant le corps, faisant ressortir la poitrine, d'un décolleté osé à la manière de Vigée-Lebrun, tandis que le manteau s'enroule et bouffe en volutes compliquées.
  > Christ en croix (dans le chœur).

  • Quatre vitraux de l'atelier J.-P. Florence datant de 1905 :
  o Le Rosaire dans la travée Nord.
 
o Découverte de la statue de Sainte Anne, patronne de la paroisse par Nicolas Nicolazic et Martyre de Saint Tudec dans le chœur.
 
o Le Sacré-Cœur entre Mgr Conen de Saint Luc et Victoire Conen de Saint Luc, dans la travée Sud. Monseigneur de Saint Luc de la famille du Guilguiffin fut évêque de Quimper jusqu'à l'obligation du serment de la constitution de 1791. Victoire de Saint Luc (qui a donné son nom à l'école), religieuse à la Retraite à Quimper, fut incarcérée pour avoir brodé des " Sacré Cœurs " (d'où l'inspiration du vitrail) et guillotinée à Paris le 19 juillet 1794 (la chute de Robespierre eut lieu le 27 juillet).

 

Restauration

Cet édifice, précieux patrimoine pour la commune a subi l'érosion du temps. Aussi en 1998, un diagnostic effectué à la demande de la municipalité, avait relevé de nombreux désordres. Devant l'ampleur du chantier, M. Le Moën, architecte de La Feuillée, a été désigné pour mener à bien la restauration. En raison de l'importance du chantier, mais aussi afin d'obtenir le maximum d'aides, celle-ci a été programmée sur trois ans pour un coût prévisionnel de 320 000 € H.T.

  • 1ère phase : la première tranche des travaux a débuté en septembre 2001 par le pignon Ouest avec la restauration du clocher et de la flèche, de la double porte d'accès ainsi que des vitraux. Cette phase s'est terminée début 2002.

  • 2ème phase : Cette tranche de travaux, plus importante, a concerné la restauration de l'ensemble des façades Nord et Est pour la maçonnerie, des vitraux de ces côtés, de la charpente et de la réfection de la couverture. Elle a commencé au second semestre 2002 pour s'achever début 2003.

  • 3ème phase : Cette dernière tranche de travaux débutée en octobre 2003 a été destinée à la façade Sud (maçonnerie et charpente) ainsi qu'à toute la restauration intérieure, électricité incluse. Elle s'est achevée en juillet 2004.

 

LANDUDEC - PAYS BIGOUDEN - FINISTERE SUD - BRETAGNE - FRANCE
- © Mairie de Landudec & CCHPB